jeudi 23 août 2012

Existe-t-il un « gène du mariage » ? : la chronique de Monsieur l'Amoureux


Depuis plusieurs mois, une question me hante et attise ma curiosité. Les filles seraient-elles pourvues d’un gène du mariage ? Je m’explique, à peine ma demande terminée, un étrange processus chimique s’est réveillé dans la tête de mon amoureuse et après une IRM force était de constater que les ¾ de son cerveau était désormais entièrement voués à la préparation de notre mariage. Mystère, mystère ! Pour répondre à cette mystérieuse question, j’enfile ma blouse blanche de parfait petit chimiste et ressort ce bon vieux microscope offert un antique Noël par la Tata Suzanne.

Premier effet visible de mystérieux gène, la connaissance quasi instantanée de l’ensemble du « petit » monde du mariage : créateurs de robe de mariée, blogs acidulés, vidéos d’entrée dans l’église, traiteurs de la région, retro-planning, etc. En quelques minutes, la liste était établie et envoyée aux futures témoins, avec des rires frénétiques et des réponses elles aussi surexcitées ! Dès lors, mes soupçons étaient nés et le plus inquiétant était à venir.

Deuxième preuve soumise à mon microscope, la formidable capacité de mon amoureuse à placer les mots « mariage », « bague de fiancée », « traiteur », « décoration » ou encore « dentelle » dans des conversations pourtant à mille lieux de tout ça. Prenons un exemple concret de conversation pour mieux comprendre :

Moi : « Mon amoureuse, je vais amener la voiture chez le garagiste pour une petite révision. »
Mon amoureuse : « Très bonne idée, ça me fait d’ailleurs penser que j’ai vu de très jolies petites robes pour les petites filles du cortège sur le blog… »

Qu’est-ce que je vous disais ? Comment la conversation est-elle passée d’une considération mécanique à des questions de mode ? Mystère qui dépasse largement mes piètres compétences scientifiques…

Troisième constat encore plus probant, la différence entre mes préoccupations concernant le mariage et ses préoccupations. Si les miennes ne sont, à J-353 (au passage, 4ème preuve irréfutable, elle connaît le décompte par cœur, c’est flippant !!!), qu’à environ 45%, les siennes sont déjà à 10000%. Bon, j’exagère sans doute un peu, mais quand même, c’est incroyable. Et du coup, je suis distancé, et je vais devoir sérieusement m'y mettre pour rattraper mon retard. Histoire de montrer qu’on se marie à deux et que je ne suis pas uniquement celui qui dit toujours non quand elle propose une nouvelle idée déco !

Conclusion – certes rapide – de mes recherches, mon amoureuse est bien dotée d’un gène spécial mariage, qui la rend tantôt euphorique tantôt désespérée concernant la préparation du mariage. Il ne me reste donc plus qu’à faire des efforts surhumains, que seuls mes congénères « monsieur les amoureux » comprendront pour rester à flot !!!

4 commentaires:

  1. Agent Choup's23 août 2012 à 12:27

    Je confirme que visiblement "l'amoureuse" est dotée d'un gène spécial mariage très développé, ce qui signifie que le jour J sera parfaitement magique. Courage l'amoureux, garde ton miscroscope de Tata Suzanne à proximité car une future mariée promet bien des surprises...

    RépondreSupprimer
  2. Marie ta soeur ou Marie P.13 septembre 2012 à 15:28

    Mon cher frère, c'est effectivement un gêne typiquement féminin, qui nous pousse à vouloir que le jour J soit merveilleux pour tous nos invités mais surtout pour nous les mariées!!! On devient enfin la princesse qu'on a toujours rêvé d'être et malheureusement ça ne dure qu'un jour!:-(
    Alors, oui on est hystérique à la moindre évocation du mariage, oui on vous enbête avec nos idées complètement farfelues, oui on s'engueule et on pleure...mais ça passe vraiment trop trop trop vite...alors profitez en bien

    RépondreSupprimer
  3. intéressant... cela mériterais une thèse en psychologie... bizarrement je ne me retrouve pas dans la description de "l'amoureuse" accro du mariage. Peut être parce que je ne suis pas encore amoureuse... quand je pense au mariage, mes seules préoccupations sont " comment choisir la chanson qui décrira mon bonheur"? étrange questionnement... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien pourquoi pas tiens ! Je vais soumettre l'idée à la fac de psychologie ! :) Concernant la quête de la chanson parfaite pour transcrire ton bonheur, je pense qu'elle se présentera avec évidence le moment venu !

      Supprimer

Laissez un petit message

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...